Entre Halifax et Rekjavik, j’ai reussi à survivre à 3h d’avion… J’ai stressé plusieurs semaines avant de pouvoir le prendre, et celà s’est finalement bien passé… Quelques turbulences en passant le Newfoundland, puis la traversé de l’atlantique fut rapide et tranquille… Par contre, je n’ai pas dormis, le stress etait toujours là.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email