Train et New york

Bon, voici enfin quelques nouvelles, ainsi que des réflexions qui me sont venues durant ce voyage… Après plus de 15 jours avec le minimum sur mon blog, il y aura de la lecture… Je vais essayer de bien mettre en page cela, et de le rendre lisible en plusieurs parties, si qu’une seule partie vous intéresse…

Le voyage en train :
Le message des derniers jours a Vancouver est prêt sur papier, on va donc commencer directement par le train à Seattle…
Je suis donc monté à Seattle, après un bus pour passer la frontière… Les gares américaines sont assez grandes et ne fonctionnent pas vraiment comme les françaises. On ne garde pas avec nous les gros sacs, il faut les donner avant de monter dans le train, ensuite une personne nous place dans le train, selon notre destination (ils essaient de regrouper les mêmes destinations dans le même wagon, ainsi que les familles et les groupes… Ceux qui vont au terminus et sont tous seuls sont donc placés en dernier. Il faut arriver à l’avance à la gare…

A bord du train, il y a un wagon panoramique avec un café à l’étage d’en dessous et un restaurant (on mange en haut, les cuisines sont en bas). Il y a aussi des toilettes assez spacieuses, des fontaines d’eau mais pas de douches sauf pour les premières classes couchettes. J’avais pris une voiture standard, avec des siège qui se déplient (mais pas complètement en couchette). On a bien plus de place qu’en bus.
Au niveau du transport, Amtrak, la companie de train à ses propres lignes où elle est prioritaire, et en loue d’autres… Dans ce cas, si le train est en retard, il faut attendre le prochain sillon de libre, ce qui fait qu’un retard de 10 minutes se transforme à la fin en heures. Certaines lignes sont bien entretenues (limités à 70mph…) mais d’autres beaucoup moins, le train avance lentement dans ce cas et vibre énormément.

Le transport Seattle Sacramento s’est bien passé, je me suis retrouvé à coté d’un mec passionné de photo de train (greg si tu me lis, tu va être content…). On a un peu discuté de celà…
Le lendemain matin, arrivé à Sacramento à 6h30 en Californie, j’ai pris un petit dej’ au Starbuck de la gare (café+banane…) et vérifier mes mails. Surprise, je vois « le train Sacramento/Chicago ne circule pas, veuillez déplacer votre votre voyage ». Bon, je vais à la gare voire ce qui se passe, ils me disent que pour ceux qui sont déjà parti, un bus de Sacramento à Reno est mis en place pour ceux qui veulent… Vu que je suis déjà ici, je ne vais pas m’éterniser ici… Bon, il est 7h30, il me reste 2h, je pars visiter la ville… Je vois donc le parlement de Californie, rentre dans un centre commercial vide à cette heure là et je fait un tour dans le centre historique avec bateau et train à vapeur exposé.
Je rentre à la gare à 9h30, la chaleur est déjà étouffante ici… Le bus part avec du retard, mais est plus rapide que le train ce qui fait que l’on arrive à Reno avant le départ du train…

Le bus est passé par le désert du Nevada, et Reno est placé au milieu, la température est difficilement tenable quand on était à la gare de Reno pour embarquer à 3h de l’après midi. Dans le train, j’ai pour l’instant essayé que de manger dans le snack/café mais dans le deuxième jour dans le train Reno/Chicago, j’ai essayé le train restaurant, le pris n’est pas beaucoup plus cher (12$ au snack, 15 au resto) mais c’est bien meilleur. Je suis resté à coté de la même personne depuis Seattle. On passe par un parc national, c’est splendide!

Le troisième jour, nous arrivons dans le Nebraska, le train doit avancé à 10km/h car tout est inondé, il y a de l’eau sur la voie mais le train à finalement réussi à passer. Apparemment, les dégâts ici sont conséquents, que ce soit pour l’agriculture que pour les habitants (cf video). On arrive à Chicago avec pas mal de retard, je n’ai donc qu’une bonne heure pour voir la ville et rembarquer. J’ai bien aimé l’architecture, qui rappelle bien Tintin en Amérique.

Le soir, en prenant le train, on voit plein de feu d’artifice, je demande à la personne à coté de moi, une femme assez âgée, elle me dit que c’est la fête nationale(Independance Day)… C’est vrai qu’on est déjà le 4! Il y avait des feu d’artifices tous les miles dans toute la banlieue de Chicago.
Je dors jusqu’au lendemain matin, en me réveillant, je discute donc avec la nouvelle personne à coté de moi, une femme super sympa qui travaillait dans l’informatique embarqué et l’administration UNIX! Elle vient de prendre sa retraite mais elle continue d’être passionnée par cela… Elle m’offre quelques fruits car elles en avaient plein dans son sac, cela fait du bien car cela fait 5 jours que ne mange que des plats surgelé du train.
On passe devant les grand lac, elle sort à Syracuse dans l’état de New York mais il me reste 3 heures de voyage… Il y a beaucoup de lac dans le coin, et des collines, ainsi que des châteaux reconstitués… C’est impressionnant, je ne m’attendait pas du tout à cela des USA. Les paysages sont vraiment diversifiés et bien plus sauvages que je ne me l’imaginait.
On arrive à New York City par un tunnel donc hélas pas de video de l’arrivée…

Arrivé à New York :
J’arrive donc à New York, les bagages mettent plus d’une heure à arriver, j’essaye d’appeler mon oncle qui doit m’attendre à l’hôtel sans succès…
Les bagages arrivent enfin, sans mon sac! Bon, on va essayer de se débrouiller…

Le lendemain, début des visites avec ma famille, le soucis c’ets qu’en plus de 3 mois, j’ai appris à destresser, à prendre mon temps (j’en parlerais dans le prochain paragraphe), de plus, je dois repasser pas mal de temps à la gare pour gérer les soucis avec mon sac, racheter quelques vêtements (j’ai porté la même chose 6 jours 24/24, il est vraiment temps que je les lavent), ce qui n’était pas prévu au programme et prend quand même un peu de temps… Bref, les premiers jours à New York ont été un peu compliqués, ensuite, j’ai un peu mieux compris mon oncle et profiter un peu plus… On a fait l’Empire State Building, le Rockfeiller building, des croisières en bateau le soir, le musée de la marine, le musée du cloitre où plusieurs élément d’abbaye françaises ainsi que d’églises ont été remontées ici…
J’ai fait pas mal de photos, elles sont toujours sur les cartes, je vais souffrir quand je vais devoir traiter ces 5000 images et cette heure et demi de rush video (Vancouver+NYC+voyage).

Enfin, le 10, arrivé à l’auberge de jeunesse, avec plusieurs colos dans l’auberge, l’ambiance est différentes des autres auberges, surtout quand on est en hors saison (je saurais quand voyager la prochaine fois) mais le lendemain, je participe à la visite de Brooklin avec l’auberge, je rencontre encore d’autres personnes (dont une personnes qui a étudié l’info embarqué en suède, et me conseille d’étudier pour mon master ou Phd là bas, car les cours sont en anglais et sont bon… A réfléchir…
Je passe une partie de l’après midi à Center Park et je recupère enfin mon sac après 6 jours.
Le soir, arriver chez Anthony, pour ma première expérience de Coachsurfing. C’était super, de plus, son quartier, le sud d’Harlem est plutôt sympa.

Le dernier jour visite de Greenwich village loupé, j’essaye de la faire tous seul mais je ne trouve rien de vraiment intéressant… Je vais vers la gare, fait imprimer mon billet, mange à Taco Bell puis direction B&H, où j’ai pu testé le fuji x100 dont on parle tant, puis quelques autres appareils (bon, je sais ce qui va arrivé à mon k-x « du désert » comme dirait ma soeur… quand j’aurais trouvé un travail ici).

Je suis retourné à Center Park, au nord cette fois ci, je pense avoir reconnu la partie filmée dans « maman j’ai raté l’avion » puis direction Riverside Drive, Harlem et Nicholas Park… Quelques images aussi puis je suis revenu chez Antony, qui n’était pas encore revenu… Un Kraft Dinner plus tard, il arrive puis on part direction un premier pub de jazz, hélas fermé pour raison inconnu, puis u deuxième où il y avait une session de jam, Anthony a chanter, je suis impressionné… On est tous les 2 fatigués, on rentre en taxi puis dodo car ce matin, je suis parti à 7h de chez lui pour prendre le train à 8h15.

Ma première expérience de Coachsurfing :

Pour ceux qui ne connaissent pas le coachsurfing consiste à dormir sur le canapé d’un autre… Beaucoup d’ami m’en disait du bien, puis j’ai lu quelques critiques, notamment à New York… Les auberges de jeunesse bien notés étant toutes pleines, j’ai tenté… Plus de 60 mails personnalisé pour avoir 2 réponses positive, la plupart avait déjà quelqu’un, était en vacances où n’ont tout simplement pas répondu.

Anthony a été le premier à me répondre, c’est un artiste qui vit à Harlem, son site internet avait l’air sérieux, je tente donc. C’était aussi sa première experience de coachsurfing. Il revient de Turquie et est donc un peu fatigué mais m’a conseillé plusieurs coin à voir dans harlem, on a parlé de comment vivre en tant qu’artiste à New York et à Paris, je l’ai invité dans un restaurant mexicain et il m’a invité dans un pub de jazz le lendemain. Bref, une super expérience, on peu connaitre les habitants d’une ville, vivre comme eux et cela permet de rencontrer du monde.
Je referais surement l’expérience, en tant qu’invité ou hôte. J’avais de plus un grand canapé, son appart était climatisé et proche des station de métro. C’est vraiment super.

Philosophie de voyage ou prendre son temps ;
Comme vous le savez surement (j’en ai déjà parlé sur quelques posts précédents), je me sens proche des « objecteurs de croissance » et je pense que c’est la seule solution pour sauver la planète… Je m’intéresse aussi de plus en plus à la philosophie asiatique, en rapport avec le bouddhisme tibétain, le zen et l’aïkido…

Dans tous ces cas, le but étant de faire les choses bien en prenant son temps (travailler moins pour vivre mieux)… J’ai donc choisis de prendre le train plutôt que k’avion pour faire Vancouver/New York, puis New York/Montreal, et en octobre surement Montreal/Kelowna… Le prix est le même que l’avion, enfin plus ou mois car dans le train il faut compter les repas, l’avion les différentes taxes…
Mais le train pollue beaucoup moins, on profite du paysage, c’est beaucoup moins stressant, on peux discuter avec les gens, on fait donc des rencontre, on peux lire, travailler, mediter… Bref rien à voir avec l’avion qui vibre, ou on a pas vraiment la place de dormir, lire… Beaucoup disent que c’est une perte de temps, je dirais une phrase que j’ai lu il y a peu de temps sur un de mes livres Bouddhiste : on ne pert que le temps que l’on a envi de perdre…

Quand l’on est dans une ville à visiter, on peut prendre le temps de voir une ou deux choses par jour, mais correctement, et pourquoi pas faire les transport à pied, s’arrêter dans les parcs, discuter avec les gens ou lire ou méditer, prendre le temps de se prendre un café et de le boire tranquillement… Bref, tout faire sans stress et ne pas chercher à tout faire. En flânant, on tombe aussi quelquefois sur des endroit insolite.

Et dans le train, j’ai pu profiter de paysage splendides, qui m’ont fait connaitre les états unis d’une manière que je m’attendais pas du tout, l’expérience était donc bien enrichissante.
Voilà pour le moment, je suis dans le train New York/Montreal, en écrivant ceci en en m’écoutant Cyborgjeff puis Roger Subirana Mata… C’est fini pour aujourd’hui si vous avez réussi à me suivre jusque là, mais des photos et videos arriveront dans les jours qui viennent sur Picasa, ici, Fdr et un autre forum. La video devrait suivre bientôt.

Laisser un commentaire