Catégorie : PVT

Nouvelle et remise en question

Bon, celà fait quelques temps que les message etait très généraliste…
Comme j’avais du le dire dans un precedent message, j’avais trouvé un job… Ce que je n’avais pas dit, c’est que à ce moment, j’avais déjà passé 2 entretiens et que j’attendais les reponses, les 2 autres jobs me motivaient serieusement… N’ayant pas les reponse, j’ai donc accepté un troisieme entretien, et là ce fut le drame… :
Le directeur de la boite voulait m’embaucher à tout pris, et était prêt à me proposer plus que les autres companie, mais le job ne correspondait pas à ce que je recherchait, et de plus etait une chose que je craignait (comprendre, j’avais des gros doute que je ne soit pas competent dessus…). Je n’ai pas reussi à leur imposer un temps de reflexion, et j’ai signé tout de suite… L’après midi, reponse positive des 2 autres que j’ai du annulé.
EN travaillant là bas, je ne me sentais pas vraiment à ma place mais j’essayais de me motiver, j’ai en effet trouvé un logement à 4 minutes à pied de cette entreprise, et je me suis mis à pas mal d’activité mais celà n’a pas suffit.
Au bout du premier contrat, qui devait etre renouvelé (ils voulaient me garder minimum 3 ans…), l’evaluation a été rapide, je n’ai même pas cherché à me defendre, et ce qui devait arriver ariva, peut etre plus rapidement que je ne le pensais mais je me suis retrouvé dehors, je ne correspondais pas non plus à leur attente. J’ai donc appris quelque chose d’important : il vaut mieux attendre un peu et ne pas accepter quelque chose qui ne nous conviens pas, 3 ans c’est long dans une vie quand ça ne plait pas…
Bon,je me dis, pas grave, je rappelle les 2 autres boites, sauf qu’ils ont trouvé d’autres personnes…
Là, je commence à me poser pas mal de questions… Surtout que le premier entretien a été un echec, 100% de ma faute, une crise de panique et j’ai repondu n’importe quoi, surtout que je maitrisais pas mal le sujet… A la fin, pour évité de refaire une erreur similaire, j’ai relu des cours, fait des tuto et coder pendant 7 jours quasiment non stop, pour me rendre compte que je n’avais pas beaucoup perdu, mais j’avais besoin d’un petit rafraichissement de la memoire pour certaines techniques.
J’ai repris les entretiens cette semaine, ça commence à se concretiser, je n’aurais plus le boulot à 4 minutes à pied, mais au mois, ce que je trouve correspond bien plus à mes attentes, et celà permet de mieux cibler ce qui n’allait pas : je me suis beaucoup trop eparpillé au niveau technique, je dois absolument me specialié maintenant pour trouver quelque chose… Donc finalement, oui, je continue l’informatique pour le moment, principalement dans le développement, en langage C/C++/Python et de préférence des choses en rapport avec le multimédia ou l’embarqué.
Si vous tomber par hasard sur mon blog et connaissez des opportunités, voici mon CV .
Sinon, pour ceux qui se posent la question, « et tes prochains voyages ? »
La reponse pour le moment, est pas de grand voyage avant aout 2012 voire plus tard, j’essaye de me faire de l’experience professionnelle et peut etre pour quelques année (3-4 ans ? je ne sais pas, on verra).
En petit voyage, avant de partir, je dois me faire le trajet Montreal, Milles illes, Toronto, Niagara, Chicago, Syracuse, New York… Peut etre en une semaine en avril, pour faire mon tour du poteau…
Et plus tard (2012, 2013) : Baies de Fundy et Capbreton en velo.

Indignés, et après?

Bon, une petite reflection rapide après un debat mardi soir sur les objecteur de croissance et la decroissance conviviale à Montreal…
Le débat etait vraiment interressant, malgrés le fait que je ne savais pas comment il fonctionnait ici, j’ai juste ecouté mais la prochaine fois, je participerais plus activement, et si je suis au quebec en mai, je participerais à la conference international de la decroissance en amerique (http://montreal.degrowth.org/).

Comme vous le savez surement, en ce moment, dans beaucoup de places dans le monde à lieux des « occupations » par des indignés… L’ambiance est differentes selon les pays, a ce que je sais, il est par exemple inexistant à clermont ferrand (mais qu’est-ce qu’ils font là bas, quand katia n’est plus là…) mais devient de plus en plus important à Montreal… Par contre, il est facile de se plaindre de la bourse et du systeme capitaliste mais difficile de prevoir autre chose. Et comme disais quelqu’un au debat mardi « il est plus facile d’imaginer la fin du monde que la fin du capitalisme ».  J’en ai discuter avec plusieurs personnes de l’occupation, le soucis est que 3 groupes sont presents: les anarchistes qui veulent agir mais passer du temps à reflechir, les marxiste qui passent pas mal de temps au débat et ceux, peut etre majoritaire qui veulent juste une reformette du système… C’est dommage que celà se passe comme celà, il serait temps de justement commencer quelque chose, en rapport avec la decroissance conviviale, respectueuse des humains et de la nature… Il y aura surement des choses à garder de l’ancien systeme, et tous ne se fera pas en un coup, mais casser la bourse signifie changer beaucoup de chose, et beaucoup ne sont pas encore capable de se remettre en question…
En tout cas, j’ai beau commencé une job, si quelque chose de vraiment important se passe, je suis pret à donner un coup de main pour le changement, même si celà est risqué mais j’espere que d’ici 2-3 ans, le monde sera pret à du changement dans le bon sens…

Une semaine de boulot

J’ai commencé mon nouveau boulot cette semaine… Bon, ça fait du bien de se remettre dans le bain de l’informatique après 9 mois, j’ai un peu perdu en vitesse mais pas en compétences… Le boulot n’est pas des plus interressant (une base à mapper dans une autre) mais j’espere que ça s’améliorera avec le temps, dés que j’aurais demontrer mes competences…
Je vais continuer mes activités extérieures, ce sera la seule solution si je veux rester suffisamment longtemps ici, je me rend compte que les relation de travail sont quand même rapidement limitées…
Voilà pour les nouvelles pour le moment. Je donnerais des infos dés que je ferais ma demande de JP pour expliquer au futir PVTiste comment ça se passe.

Nouvelles

Bon, vous allez me dire, en 3 jours, que s’est il passé pour que je redonne des nouvelles de nouveaux…
En fait, j’ai eu un entretien hier, et j’ai signé… Un peu dans la continuité de ce que j’ai fait au figaro et au studio photo, mais avec plus de dev, donc ce que je cherchais… Avec un peu de videos, d’imagerie, de gestion de projet… Je me dis que finalement, toutes ces docs lues sur differentes technologies n’ont pas servies à rien (notamment MongoDb). On verra comment ça se passe mais si ça se passe bien ça sera pour quelques années, ça me fait bizarre d’avoir signé pour autant de temps… A paris, je n’avais pas prevu de rester plus d’un an, là ce serait pour +-3 ans, voire plus, vais-je tenir? Si je peux voyager entre, ça devrait pouvoir se faire même si mes amis et ma famille en France et en europe vont me manquer…
 Pour les jobs, j’ai pas mal utilisé les site monster,jobble et joboom.
Aujourd’hui, ouverture d’un compte en banque canadien, avec RBC, c’était conseillé par PVTiste.net… Ca s’est super bien passé, et le banquier etait super sympa, un portugais avec qui on a discuter une bonne heure… Bon, j’ai pris un compte de base, comme toute ces choses là, ce n’est pas donné au canada, j’ai pris pour le début le compte de base limité à 15 transactions par mois, on verra comment ça se passe, mais si je veux ne pas trop consommer, ça devrait passer.
Je suis aussi repasser chez MEC m’acheter un duvet pour dormir (car le miens n’est pas vraiment chaud…), un oreillé de camping et un manteau d’hiver (encore une fois, taille enfant, les tailles adultes sont vraiments grandes ici…). D’ailleurs, je verrais si ils sont vraiment plus chaud que ce qu’on trouve en frace mais ça à l’air… Et les tailles enfant sont assez accessible en prix (une centaine de $CA) alors que les taille adultes montent facilement à 250-300$CA….
Demain, je visite une coloc qui à l’air vraiment sympa, à 5 minutes de là où je suis et à 5 minutes de là où je vais bosser (en fait exactement au millieu) donc j’espere que ça se passera bien.
Il ne me restera plus que les activité externes à organiser : aikido, sorties avec PVTiste.net et meetup… Mais ça devrait bien se passer.

Festival des lanternes à Quebec

Bon, je passe mes journées à la recherche d’emploi, mais je sors un peu le soir…
Voici donc le festival des lanternes chinoises au jardin botanique de Québec : c’était pas mal mais envahi de monde, il était donc difficile de faire des photo, de plus, on était écrasé à certains endroit, ce qui n’était pas très agréable… Apparemment, ce n’est pas beaucoup plus calme en semaine, tant pis…
Voici donc quelques photos:

Une semaine de photo à Montreal

Bon, entre la recherche d’emploi et le mauvais temps qu’il a fait en début de semaine, celà n’a pas aidé à trouver le temps ni l’inspiration… De plus, j’ai mis du temps avant de trouver de bons spots, mais ça arrive… J’ai notamment trouvé aujourd’hui quelques endroits sympa à retourner…
En attendant, voici un petit echantillon, j’espere faire mieux les prochains jours…

Le stade olympique

Le vieux port

Notre dame de bonsecours

Un building, au niveau de Ste catherine et peel

une autre building

vieux montreal

toujours Notre dame de Bonsecours.

Couleurs d’automne

Un pont de chemin de fer (oui, encore…)

fin de l’itinerance…

Bon, enfin quelques nouvelles… De la fin du voyage itinérant…

Je ne sais plus trop bien où j’en était, n’ayant pas internet depuis plusieurs jours…

Voilà, je vais reprendre depuis Halifax :
Je suis donc arrivé à l’auberge à minuit et demi, il m’attendait pour fermer… Arrivé dans la chambre, la lampe de chevet était brisée donc j’ai du me débrouiller à tangon de me changer et de prendre ma trousse de toilette puis dodo…
Le lendemain, visite de Halifax, ballade dans la ville puis j’ai été jusqu’au pont qui mène à Dartmouth à pied, où je suis tombé sur une des plus vieille église du cana, une église allemande du 18eme siècle tout en bois…
Ensuite, je suis revenu sur mes pas visiter le musée d’Halifax, qui racontait l’histoire de la marine d’Halifax avec quelques maquette et description de « grand » bateau, tout les ‘vapeurs » puis le titanic et son ferre jumeau dont je ne me souviens plus du nom.
Le soir, j’arrive à l’auberge, seul, on me propose de me joindre à une table, où je fais quelques rencontre temporaires.
Le lendemain, direction Aberdeen, au cap breton, à « quelques » kilometres (30 en fait, difficilement faisable à pied) du cabot trail, une des plus belles vue du monde…
Arrivé sur place, je me suis rendu compte que je me suis fait piquer par des punaises de lit à Fredericton (surement à l’auberge qui n’était pas la plus propre) donc j’ai du faire un nettoyage complet de mes affaires donc le premier jour s’est resumé à rester à l’auberge et rencontrer les voyageurs du « Salty Bear ».
Le jour d’après, j’ai fait du bateau à voile touristique à Baddeck, endroit bien sympa mais le bateau était un peu trop touristique, on ne pouvait rien faire dessus, vu que l’on était une 30aine sur un petit rafiot.
J’ai fait tomber mon k-x sur le bateau, ce qui m’a valu un arrêt de fonctionnement d’une bonne heure avant qu’il se remette à fonctionner (je n’ai aucune idée de ce qui s’est passé). On a fait un barbecue le soir avec les différentes personnes présentes à l’auberge, on a d’ailleurs appris à faire un espèce de pain à la braise, pas mauvais mais un peu lourd.
Le jour suivant, j’ai rencontré une américaine âgée qui nous à emmené, une québécoise et moi au coeur du sentier cabot où nous avons rencontré des ours puis des moises.
Le dernier jour, j’ai essayé de faire un tour dans un parc provincial, où j’ai mis un temps fou à trouver les sentier, je pensais de plus que les sentiers étaient simple, bien indiqué… Ce qui n’était pas le cas, pour une fois que je ne prenais pas mes chaussures de randonnes, je me suis retrouvé en flip flop dans une foret pres d’un marécage (donc bouffé par les moustiques) avec une carte pas à jour et des sentiers qu’il fallait deviner… Je n’ai pas été jusqu’au point de vue, le temps était trop limité, je devais rentrer le soir avec le shuttle de Flying Scotsman (le chauffeur est super sympa, un mec d’Aberdeen, enfin plus exactement d’Inverurie, je vous le conseille fortement si vous avez ce trajet là à faire).
Le lendemain, rebalade dans Halifax, mais plus dans le parc cette fois ci, avec des belle vue ainsi que des partie de l’ancienne défense militaire. Le soir, quelques photos de nuit et une réponse de la personne qui doit m’héberger, je sais donc où je vais passer les 2 nuit suivantes!
Enfin, donc les 3 jours (et 2 nuits) à Moncton, chez un acadien… encore une fois grâce au coachsurfing, une belle rencontre et 2 jours bien sympathiques de passé avec lui.
Le soir, nous avons été au bar rencontré quelques un de ces amis et le lendemain, visite rapide de la région, avec quelques ruines bien sympas en photos. D’ailleurs, cela m’a permis de voir ce que j’ai souvent entendu mais jamais vu sur la pollution au Canada : des industries s’installe à un endroit, pollue le site puis déménage en laissant tout en plan… Ici, c’était une fabrication de placo, on pouvait reconnaitre les tas de cartons et de placo malgré l’effet de l’humidité, puis des silo de matière première, qui s’effondre dans le fleuve…
Le lendemain, direction mon train et visite express de Moncton avec l’APN. Dans le train, un concert folk était organisé, moi qui regrettait de ne pas en avoir vu à Halifax et Aberdeen… Bien sympa, mais avec un style bien différents de la musique écossaise, en fait un espèce de mélange entre folk et country, pas désagréable à mes oreilles.
Mes parents sont arrivé jeudi, je ne les ai pas vu ce jour là…
Vendredi, visite express de la ville de Quebec, de l’ile d’Orleans, des chutes montmorency et de la basilique Ste Anne. J’ai appris pas mal de chose sur Quebec que je ne savait pas au niveau de son histoire (les guides papiers de l’office de tourisme manquent d’infos), et cela m’a refait envi de revenir sur l’ile d’Orléans, en vélo…
La basilique Sainte Anne est splendide, malgré qu’elle soit super récente, elle est décorée de partout.
Le jour d’après, on a fait un tour au marché du vieux port, mangé dans un resto pour touristes de Quebec et fait du magasinage en vieille ville.
Hier, jour du marathon, qui a été annulé à cause de la tempête : j’ai donc rejoins ma mère à 11h, qui était déjà arrivé puisque seul le semi marathon avait eu lieux (c’est quand même plus rapide que le marathon complet) puis je leur ai fait essayé une Poutine chez Ashton…
Pendant ce temps, la pluie et les rafales de vents avaient commencée… On a du annulé ce qui était de prévu le soir, je suis rentré, en m’arrêtant encore une fois un arrêt de bus trop loin… Et là, j’ai compris ce que c’était de faire 500m en courant (enfin, j’essayais de courir) avec un vent de face à plus de 100kmh et des trombes d’eau. En arrivant, un bon bain puis un peu de rangement et enfin, j’ai terminé hier soir ma video du train.
Je n’ai pas accès regulierment à Internet, donc je ne sais pas quand tout le bazar que j’ai de retard seta uploader.

Train et New york

Bon, voici enfin quelques nouvelles, ainsi que des réflexions qui me sont venues durant ce voyage… Après plus de 15 jours avec le minimum sur mon blog, il y aura de la lecture… Je vais essayer de bien mettre en page cela, et de le rendre lisible en plusieurs parties, si qu’une seule partie vous intéresse…

Le voyage en train :
Le message des derniers jours a Vancouver est prêt sur papier, on va donc commencer directement par le train à Seattle…
Je suis donc monté à Seattle, après un bus pour passer la frontière… Les gares américaines sont assez grandes et ne fonctionnent pas vraiment comme les françaises. On ne garde pas avec nous les gros sacs, il faut les donner avant de monter dans le train, ensuite une personne nous place dans le train, selon notre destination (ils essaient de regrouper les mêmes destinations dans le même wagon, ainsi que les familles et les groupes… Ceux qui vont au terminus et sont tous seuls sont donc placés en dernier. Il faut arriver à l’avance à la gare…

A bord du train, il y a un wagon panoramique avec un café à l’étage d’en dessous et un restaurant (on mange en haut, les cuisines sont en bas). Il y a aussi des toilettes assez spacieuses, des fontaines d’eau mais pas de douches sauf pour les premières classes couchettes. J’avais pris une voiture standard, avec des siège qui se déplient (mais pas complètement en couchette). On a bien plus de place qu’en bus.
Au niveau du transport, Amtrak, la companie de train à ses propres lignes où elle est prioritaire, et en loue d’autres… Dans ce cas, si le train est en retard, il faut attendre le prochain sillon de libre, ce qui fait qu’un retard de 10 minutes se transforme à la fin en heures. Certaines lignes sont bien entretenues (limités à 70mph…) mais d’autres beaucoup moins, le train avance lentement dans ce cas et vibre énormément.

Le transport Seattle Sacramento s’est bien passé, je me suis retrouvé à coté d’un mec passionné de photo de train (greg si tu me lis, tu va être content…). On a un peu discuté de celà…
Le lendemain matin, arrivé à Sacramento à 6h30 en Californie, j’ai pris un petit dej’ au Starbuck de la gare (café+banane…) et vérifier mes mails. Surprise, je vois « le train Sacramento/Chicago ne circule pas, veuillez déplacer votre votre voyage ». Bon, je vais à la gare voire ce qui se passe, ils me disent que pour ceux qui sont déjà parti, un bus de Sacramento à Reno est mis en place pour ceux qui veulent… Vu que je suis déjà ici, je ne vais pas m’éterniser ici… Bon, il est 7h30, il me reste 2h, je pars visiter la ville… Je vois donc le parlement de Californie, rentre dans un centre commercial vide à cette heure là et je fait un tour dans le centre historique avec bateau et train à vapeur exposé.
Je rentre à la gare à 9h30, la chaleur est déjà étouffante ici… Le bus part avec du retard, mais est plus rapide que le train ce qui fait que l’on arrive à Reno avant le départ du train…

Le bus est passé par le désert du Nevada, et Reno est placé au milieu, la température est difficilement tenable quand on était à la gare de Reno pour embarquer à 3h de l’après midi. Dans le train, j’ai pour l’instant essayé que de manger dans le snack/café mais dans le deuxième jour dans le train Reno/Chicago, j’ai essayé le train restaurant, le pris n’est pas beaucoup plus cher (12$ au snack, 15 au resto) mais c’est bien meilleur. Je suis resté à coté de la même personne depuis Seattle. On passe par un parc national, c’est splendide!

Le troisième jour, nous arrivons dans le Nebraska, le train doit avancé à 10km/h car tout est inondé, il y a de l’eau sur la voie mais le train à finalement réussi à passer. Apparemment, les dégâts ici sont conséquents, que ce soit pour l’agriculture que pour les habitants (cf video). On arrive à Chicago avec pas mal de retard, je n’ai donc qu’une bonne heure pour voir la ville et rembarquer. J’ai bien aimé l’architecture, qui rappelle bien Tintin en Amérique.

Le soir, en prenant le train, on voit plein de feu d’artifice, je demande à la personne à coté de moi, une femme assez âgée, elle me dit que c’est la fête nationale(Independance Day)… C’est vrai qu’on est déjà le 4! Il y avait des feu d’artifices tous les miles dans toute la banlieue de Chicago.
Je dors jusqu’au lendemain matin, en me réveillant, je discute donc avec la nouvelle personne à coté de moi, une femme super sympa qui travaillait dans l’informatique embarqué et l’administration UNIX! Elle vient de prendre sa retraite mais elle continue d’être passionnée par cela… Elle m’offre quelques fruits car elles en avaient plein dans son sac, cela fait du bien car cela fait 5 jours que ne mange que des plats surgelé du train.
On passe devant les grand lac, elle sort à Syracuse dans l’état de New York mais il me reste 3 heures de voyage… Il y a beaucoup de lac dans le coin, et des collines, ainsi que des châteaux reconstitués… C’est impressionnant, je ne m’attendait pas du tout à cela des USA. Les paysages sont vraiment diversifiés et bien plus sauvages que je ne me l’imaginait.
On arrive à New York City par un tunnel donc hélas pas de video de l’arrivée…

Arrivé à New York :
J’arrive donc à New York, les bagages mettent plus d’une heure à arriver, j’essaye d’appeler mon oncle qui doit m’attendre à l’hôtel sans succès…
Les bagages arrivent enfin, sans mon sac! Bon, on va essayer de se débrouiller…

Le lendemain, début des visites avec ma famille, le soucis c’ets qu’en plus de 3 mois, j’ai appris à destresser, à prendre mon temps (j’en parlerais dans le prochain paragraphe), de plus, je dois repasser pas mal de temps à la gare pour gérer les soucis avec mon sac, racheter quelques vêtements (j’ai porté la même chose 6 jours 24/24, il est vraiment temps que je les lavent), ce qui n’était pas prévu au programme et prend quand même un peu de temps… Bref, les premiers jours à New York ont été un peu compliqués, ensuite, j’ai un peu mieux compris mon oncle et profiter un peu plus… On a fait l’Empire State Building, le Rockfeiller building, des croisières en bateau le soir, le musée de la marine, le musée du cloitre où plusieurs élément d’abbaye françaises ainsi que d’églises ont été remontées ici…
J’ai fait pas mal de photos, elles sont toujours sur les cartes, je vais souffrir quand je vais devoir traiter ces 5000 images et cette heure et demi de rush video (Vancouver+NYC+voyage).

Enfin, le 10, arrivé à l’auberge de jeunesse, avec plusieurs colos dans l’auberge, l’ambiance est différentes des autres auberges, surtout quand on est en hors saison (je saurais quand voyager la prochaine fois) mais le lendemain, je participe à la visite de Brooklin avec l’auberge, je rencontre encore d’autres personnes (dont une personnes qui a étudié l’info embarqué en suède, et me conseille d’étudier pour mon master ou Phd là bas, car les cours sont en anglais et sont bon… A réfléchir…
Je passe une partie de l’après midi à Center Park et je recupère enfin mon sac après 6 jours.
Le soir, arriver chez Anthony, pour ma première expérience de Coachsurfing. C’était super, de plus, son quartier, le sud d’Harlem est plutôt sympa.

Le dernier jour visite de Greenwich village loupé, j’essaye de la faire tous seul mais je ne trouve rien de vraiment intéressant… Je vais vers la gare, fait imprimer mon billet, mange à Taco Bell puis direction B&H, où j’ai pu testé le fuji x100 dont on parle tant, puis quelques autres appareils (bon, je sais ce qui va arrivé à mon k-x « du désert » comme dirait ma soeur… quand j’aurais trouvé un travail ici).

Je suis retourné à Center Park, au nord cette fois ci, je pense avoir reconnu la partie filmée dans « maman j’ai raté l’avion » puis direction Riverside Drive, Harlem et Nicholas Park… Quelques images aussi puis je suis revenu chez Antony, qui n’était pas encore revenu… Un Kraft Dinner plus tard, il arrive puis on part direction un premier pub de jazz, hélas fermé pour raison inconnu, puis u deuxième où il y avait une session de jam, Anthony a chanter, je suis impressionné… On est tous les 2 fatigués, on rentre en taxi puis dodo car ce matin, je suis parti à 7h de chez lui pour prendre le train à 8h15.

Ma première expérience de Coachsurfing :

Pour ceux qui ne connaissent pas le coachsurfing consiste à dormir sur le canapé d’un autre… Beaucoup d’ami m’en disait du bien, puis j’ai lu quelques critiques, notamment à New York… Les auberges de jeunesse bien notés étant toutes pleines, j’ai tenté… Plus de 60 mails personnalisé pour avoir 2 réponses positive, la plupart avait déjà quelqu’un, était en vacances où n’ont tout simplement pas répondu.

Anthony a été le premier à me répondre, c’est un artiste qui vit à Harlem, son site internet avait l’air sérieux, je tente donc. C’était aussi sa première experience de coachsurfing. Il revient de Turquie et est donc un peu fatigué mais m’a conseillé plusieurs coin à voir dans harlem, on a parlé de comment vivre en tant qu’artiste à New York et à Paris, je l’ai invité dans un restaurant mexicain et il m’a invité dans un pub de jazz le lendemain. Bref, une super expérience, on peu connaitre les habitants d’une ville, vivre comme eux et cela permet de rencontrer du monde.
Je referais surement l’expérience, en tant qu’invité ou hôte. J’avais de plus un grand canapé, son appart était climatisé et proche des station de métro. C’est vraiment super.

Philosophie de voyage ou prendre son temps ;
Comme vous le savez surement (j’en ai déjà parlé sur quelques posts précédents), je me sens proche des « objecteurs de croissance » et je pense que c’est la seule solution pour sauver la planète… Je m’intéresse aussi de plus en plus à la philosophie asiatique, en rapport avec le bouddhisme tibétain, le zen et l’aïkido…

Dans tous ces cas, le but étant de faire les choses bien en prenant son temps (travailler moins pour vivre mieux)… J’ai donc choisis de prendre le train plutôt que k’avion pour faire Vancouver/New York, puis New York/Montreal, et en octobre surement Montreal/Kelowna… Le prix est le même que l’avion, enfin plus ou mois car dans le train il faut compter les repas, l’avion les différentes taxes…
Mais le train pollue beaucoup moins, on profite du paysage, c’est beaucoup moins stressant, on peux discuter avec les gens, on fait donc des rencontre, on peux lire, travailler, mediter… Bref rien à voir avec l’avion qui vibre, ou on a pas vraiment la place de dormir, lire… Beaucoup disent que c’est une perte de temps, je dirais une phrase que j’ai lu il y a peu de temps sur un de mes livres Bouddhiste : on ne pert que le temps que l’on a envi de perdre…

Quand l’on est dans une ville à visiter, on peut prendre le temps de voir une ou deux choses par jour, mais correctement, et pourquoi pas faire les transport à pied, s’arrêter dans les parcs, discuter avec les gens ou lire ou méditer, prendre le temps de se prendre un café et de le boire tranquillement… Bref, tout faire sans stress et ne pas chercher à tout faire. En flânant, on tombe aussi quelquefois sur des endroit insolite.

Et dans le train, j’ai pu profiter de paysage splendides, qui m’ont fait connaitre les états unis d’une manière que je m’attendais pas du tout, l’expérience était donc bien enrichissante.
Voilà pour le moment, je suis dans le train New York/Montreal, en écrivant ceci en en m’écoutant Cyborgjeff puis Roger Subirana Mata… C’est fini pour aujourd’hui si vous avez réussi à me suivre jusque là, mais des photos et videos arriveront dans les jours qui viennent sur Picasa, ici, Fdr et un autre forum. La video devrait suivre bientôt.

New york

Voici enfin quelques nouvelles rapides… J’ai prevu quelques message avec une description plus detaillé du voyage en train et de Vancouver…York, j’y suis toujours donc pas de bilan… J’ai passé 5 jours avec mon oncle et mon cousin, les visites faites etaient bien, celà fait plaisir de revoir du monde connu mais je me suis rendu compte qu’il fallait faire attention d’vaoir un rythme similaire avec la personne avec qui l’on voyage, ici ce n’etait pas du tout le cas… Ce qui a donné quelques petits soucis… Surtout qu’après plus de 3 mois de voyages, differents livre philosophique lu, je suis dans un état d’esprit et un rythme qui est bien different de quelqu’un qui « consomme » des vacances… Je posterais plus sur ce sujet ulterieurement.
Là, je suis à l’auberge de jeunesse, il y a plusieurs colo,  pas mal de jeunes qui sont là pour tenter les pubs et les clubs de New York… Je pense qu’il y en a aussi qui partent dans le même esprit de voyage que moi, mais je ne sais pas si je vais reussir à les rencontrer, l’auberge est vraiment archi pleine…
Je tente le coachsurfing demain soir, je vous dirais ce qu’il en ai…
Mon sac a été perdu quand je suis arrivé en train, je viens de le recupérer, j’ai du racheté quelques trucs pour tenir, et vu ce qu’il m’avait dit, il y avait pas mal de chance que je ne le recupère pas… Finalement, il est quand même là!
Voilà pour aujourd’hui, comme vous avez pu vous en rendre compte, plein de messages sont en preparation (sur papier), je les taperais à mon arrivé au quebec dans 3-4 jours.

Le cauchemar éveillé…

Le cauchemar…

Bon, voilà, après presque 3 mois où tous se passait mieux que prévu il fallait que ça déraille… Me voilà donc dans un motel miteux de Keremeos à 85$ la nuit, avec de la fièvre et de l’orage dehors…
Bon, je vais commencer depuis le début… En mars, alors que j’avais mis sur mon profil Helpx que j’aimais la photo, la montagne et l’escalade un certain Richard me contact pour faire du bénévolat dans son chalet de montagne, dans un parc provincial loin de tout… Je regarde le site internet, cela me semble magnifique… Super, je vais passer tout le mois de juin là bas à prendre les meilleures photo de ma vie et rencontrer un tas de voyageurs…
Le 2 juin arrive, j’attends donc Richard à l’arrêt de bus qui me me dit qu’il y a trop de neige et donc qu’il ne peux pas monter là haut, c’est une question d’une petite semaine tout au plus, en attendant, il m’emmène chez une autre personne qu’il connait et je me retrouve finalement après quelques coup de fil à la ferme d’où je venais… L’ambiance était super mais je voulais voire autre chose, le travail là bas n’était pas vraiment enrichissant ni intéressant…
4 jours ont passé et une amie que j’avais rencontré à SleepingLady farm m’appelle et me dit qu’il y a un créneau de dispo pour un volontaire juste pour la semaine… SUPER, je pars directement mais il m’avertisse qu’il y a du monde qui vient la semaine d’après et qu’ils ne peuvent pas cuisiner pour plus de 6 donc que je devrais partir le lundi d’après… Je me dis aucun soucis, cela fera 10 jours donc je serais là bas.
Perdu, le samedi un autre email, finalement ce sera que le mercredi… Je contacte une autre ferme qui me dit qu’il peut me prendre mais en même temps, Ulricht, le propriétaire du gite où je suis me dis que pour 3 jours, il y a aucun soucis donc j’annule avec la ferme de Yako…
Le mardi, un autre email : finalement ouverture du gite le 21… Catastrophe, je ne sais où aller, je ne peux pas vraiment redemander à Yako et je sens que l’on ai trop nombreux pour Ulricht et Brigitta, bon, je leur demande quand même et c’est OK, à la place d’une séance photo pour leur site internet… Les nouveaux arrivant dans le gite, un suisse et trois québécois sont super sympa, on sympathise bien tous ensemble donc je ne regrette pas du tout d’être resté…
Mardi 21 arrive, YES, on fait la tournée des vignobles puis direction la gare des bus où je revois Richard… Il y a une autre volontaire et les autres sont des employés, ils sont sympa mais je sens que l’ambiance n’est vraiment pas la même que les 2 précédents endroits.
On attend donc 1h tout le monde au camp de base puis on prends les véhicules de l’armée pour monter là haut… En effet, il n’y a pas de route pour monter au gite, juste un petit sentier de randonné et seuls des camions de l’armée, 4×4 mais pas très large permette de passer dessus en emportant du monde et du matériel.
Arrivé aux deux derniers kilomètres, on met les chaine mais au bout d’un kilomètre, le camion avec les bagages s’empêtre dans la neige… Je commence donc à monter mon sac puis finalement le deuxième camion peut passer, on met donc les bagages dans le camion (je dois donc redescendre avec mon sac…) mais il s’empêtre de nouveaux à 100m du gite, je fais donc plusieurs aller retour avec les bagages(il n’y a rien là haut, et personne à l’année donc il faut tout monter, nourriture, matériel pour les bâtiment, gaz et gasoil, pour le bois de construction et de chauffage, il y a de quoi là haut), je m’enfonce dans la neige (environ 1.5m de neige) et je suis gelé car mes chaussures sont trempés (ben oui, après 3 mois de voyages, elles ne sont plus complètement étanches et de toute façon la neige passe par dessus…) et j’ai bien soif… Damned! les canalisations ont gelé donc il faut boire l’eau du lac… Pas beaucoup d’électricité non plus(il faut monter du gasoil pour le générateur et le capteur solaire est pour le moment HS apparemment) et les baraquement pour les volontaires sont sous la neige, donc on a accès au gite pour la semaine…
Le premier soir, ça se passe bien mais je me sens très fatigué…
Le lendemain matin, le boulot consiste à déblayer les entrées des différentes cabines ainsi que la route… Même soucis que la veille, la neige rentre dans mes chaussures et je suis gelé après 4h…
Le midi, on mange puis je commence à sentir mon ventre qui me secoue un peu, cela doit être l’eau du lac… Puis une heure à près, je vois tout clignoter et j’ai du mal à respirer… Je suis incapable de porter ma pelle… Je fait une pause mais le soir cela ne va pas mieux (enfin, si je respire normalement…). Tout le monde me dit que c’est l’altitude, on est à plus de 2000m… Bon, OK, dodo à 8h…
Mon appareil photo à arrêter de fonctionner correctement ce jour là.
Le lendemain (donc jeudi), j’ai de la fièvre, je tousse mais j’aide quand même à déblayer pendant 1h et je demande à arrêter car je me sens pas bien… Je rentre, j’aide à la cuisine puis je demande si ils ont internet… Ils me disent qu’ils ont des soucis donc je passe la fin de matinée et une partie de l’après midi à regarder ce qu’ils se passent, je me sens pas très bien mais j’essai quand même d’aider. Je comprend au bout de quelques temps ce qu’il se passe: quand l’on change la fréquence du satellite, le demodulateur change aussi les coordonnées GPS de l’endroit où l’on se trouve, avec les bonnes coordonnées, le téléphone et le réseau administratif fonctionne… Je vois la liste de mes emails et je vois qu’un de mes trains est annulé. Bon, je regarderais plus tard il faut que je regarde le satellite pour la connexion de tous le monde maintenant… Je monte sur le toi et je vois que la tête de l’antenne parabolique est cassé, bon, tant pis, pas d’Internet…
Le soir, je me sens vraiment mal et je ne peux rien manger.
Le vendredi, 39° de fièvre au réveil… Bon, ça ne va pas, je demande si il peuvent me déposer chez le médecin quand ils iront en ville… Au moment de partir en ville, cela a été annulé car il y a un arbre sur la route donc le temps de le retirer fera qu’on reviendra trop tard et il n’est pas question de rentrer la nuit, le chemin est beaucoup trop dangereux.
Il y a de nouveau plus d’eau du tout, je me passe de boire…
J’ai passé toute la journée au lit, de toute façon, il fait -1° dehors et il neige… Lors de mes aller retour entre le gite principal et celui où on dors, j’ai vu pas mal d’animaux mais j’étais vraiment mal en point pour prendre des photos.
Ce matin, cela va un peu mieux mais de toute façon, je suis trop mal en point pour faire quelque chose ici, il fait -5° et je n’ai vraiment pas l’équipement pour cette température, je pense qu’il vaut mieux que je parte. RDV pris avec le médecin à 11h…
On prend de nouveau le camion, qui est bien plein car un groupe qui devait rester 3 jours repars, la plupart des chemins de randonnées sont impraticables et ils n’ont pas non plus l’équipement pour cela.
Au milieu du chemin : glissement de terrain : il faut venir avec un tracteur pour déblayer le chemin, cela prend 2 bonnes heures… On arrive donc en ville en retard, je dois payer un supplément pour le médecin car on est samedi après midi et la conclusion tombe : angine blanche… Donc je prend la décision de rester ici, car je suis de toute façon inutile en cuisine car c’est contagieux et je ne me sens vraiment pas en état de travailler ni le bois ni de bouger la neige… Plus qu’a voir ce que je fais après… Hier, j’étais démoralisé et j’avais envi de rentrer tout de suite et d’arrêter le voyage… Finalement, je suis ici, je continue…