Catégorie : technique

Phot’antik : Le Canon 5D classic

Le Canon 5D : appareil photo de rêve pendant ma période étudiante et pourtant ma première expérience n’a pas été une réussite! Je renouvelle ici l’expérience en Bretagne, avec le 5D de mon ami breton Lionel avec qui j’ai réalisé cet épisode, l’avant dernier de la saison sur cet appareil. Je me suis baladé à Carnac, Lorient et au Bono pour ces quelques images.

A7 et 400mm à mirroir dans la campagne

A7 et 400mm à mirroir dans la campagne

J’ai depuis le mois de juin un Sony Alpha 7, pour prendre le relais de mon Pentax K-30 qui a le soucis de tous les Pentax de cette génération : le mécanisme d’ouverture devient fou… J’avais donc besoin d’un boitier qui me permette de de réaliser des prestations de qualité, j’ai donc décidé de prendre un Alpha 7, qui me permet de monter tous les objectifs (en mise au point manuel). Je vais donc tester tous mes objectifs dessus, en faisant une mini série à chaque fois…

On commence ici avec mon Sigma 400mm f/5.6 catadioptrique, que j’ai utilisé derrière chez mes parents. Un objectif avec un rendu très particulier.

Voici le résultat :

Test du trepied ranger Q666

Test du trepied ranger Q666

Test de trepied

J'ai pu tester pendant quelques jours un trépied d'une marque inconnue : le Ranger Q666. Des couleurs flashy mais une qualité de construction exemplaire et un prix doux. Juste un poil lourd par rapport à ce que j’espérais, c'est bon pour la stabilité, pas pour le dos!

Si vous souhaitez acheter le trepied, n'hesitez pas à passer par le liens ci dessous... Ce n'est pas que j'aime particulierment la pub, mais c'est en ce moment le seul moyen pour moi de continuer à publier des articles techniques.

le Canon 10-18mm

le Canon 10-18mm

Encore une fois un article technique… Dans la même veine que mes vidéos « phot’antik« , un petit article sur du matériel « low cost »… Promis l’année prochaine il y aura trés peu de technique ici.

Le Canon 10-18mm est un objectif Cqnon pour reflex APS-C (et pouvant etre adapté sur Fuji X et Sony E), dans la gamme des objectifs a petits budget, qui comprend les 55-250mm, le 18-55mm, le 50mm et le 24mm. C’est le premier ultra grand angle en low cost sur numérique (il y a eu des low cost chez Tamron et Cosina dans les années 90, depuis, les ultra grand angles étaient réservés a la gamme pro), Est-ce que cet ultra grand angle vaut quelque chose ? C’est ce que je vais essayer de vous démontrer dans ces quelques lignes…

Pourquoi avoir besoin d’un ultra grand angle ?

C’est très utile pour les photo d’architecture, de groupe en reportage, ou certaines photos d’intérieur… Il permet d’avoir un angle de vue très important, mais c’est un objectif qui est d’une utilisation difficile si on veut sortir quelques chose intéressante (c’est peut être pour ca qu’il y en avait plus en gamme end user pendant quelques années…).
Ce Canon 10-18mm EF-S coute 200€ neuf (et se trouve dans les 180 en occasion en bon état), est stabilisé et autofocus.

Ce que j’en pense

Je l’ai utilisé ces 3 derniers mois dans pas mal de situation, paysages naturel et urbains (avec des pauses longues), en proxy, architecture et même en portrait (je n’ai posté qu’un autoportrait ici). Pour avoir revendu quelques très bon UGA ces dernières années que je n’utilisais pas assez (Tokina 12-24mm et Sigma 10-20mm), je pense enfin garder celui la… Il est très bon, sauf dans les coins où il est très mou, n’est pas trop sensible au flare malgré son manque de pare soleil et il est surtout très léger, ce qui est très pratique en voyage et me permet d’emmener mes 2 appareils fétiches en plus (Ricoh GR + Pentax avec 77mm). Je ne l’ai utilisé pour le moment que sur mon EOS 20D.

Niveau pro, il me permet de faire des reportages au flash dans la nuit avec une profondeur de champ élevé, des photos d’architecture et surtout, chose que je ne m’attendais pas, des visites virtuelles 360 très propre, les défauts du a l’ultra grand angle sont cachés par le nombre plus élevé de photo au fisheye, et au final, le résultat semble a l’œil plus propre (encore une fois, la théorie ne se vérifie pas en pratique).

Je vous laisse avec cette petite galerie réalisée avec cet objectif, et le lien vers une visite virtuelle réalisé avec cet objectif (seul l’extérieur avec avec le 10-18mm, l’intérieur est au fisheye). J’ajouterais surement des liens vers des reportages réalisés avec.

Kodak Ektachrome

Kodak Ektachrome

Cette fois ci, un petit article historique sur la photo puisqu’on m’a donné un rouleau d’une pellicule qui n’est plus produite depuis quelques temps hélas : la Kodak Elite Chrome 100… Celle qu’on m’a donné était périmé en 98 et date sûrement de 1996, puisque le logo des jeux olympique d’Atlanta était dessiné dessus.

Je n’avais encore jamais utilisé cette pellicule, pourtant une classique en diapositive, avec les Agfa. Dans l’histoire de la diapositive ce film a une place importante car ce fut le premier film que les amateurs et professionnel pouvait développer eux même (il s’appelait au depart Ektachrome avant de se renommer Élite chrome pour une partie de la gamme), bien que la kodachrome, première pellicule diapositive était toujours qualitativement meilleure (la différence s’est estompé avec le temps).

J’ai donc nourri mon brave Pentax Super A, monté successivement le Pentax M 40-80mm, le Cosina 28mm f/2.8 et le lensbaby avec le 50mm dual glass et le 85mm, en journée comme le soir, pour ce resultat :

Les couleurs sont, comme souvent chez Kodak assez chaudes. Le film s’est plutot bien conservé malgré ces 20 ans d’age (pour un film pro, c’est vieux), mais manque quand même de contraste, et en voulant rattraper au scan, des couleurs un peu bizarres apparaissent.

scan-161101-0002
L’amap des oliviers, la livraison des produits andalous, lensbaby 85mm
scan-161101-0003
portet sur Garonne, la zone industrielle, au Pentax 120mm.
scan-161101-0005
Toulouse, au 40-80mm
scan-161101-0006
Toulouse, au 40-80
scan-161101-0007
Toulouse, de nuit au 28mm
scan-161101-0008
Rond point de l’aerospatiale, Toulouse St Simon, au lensbaby.
scan-161101-0009
Zone industrielle de Portet Sur Garonne, au lensbaby.
scan-161101-0010
Portet sur Garonne, au lensbaby.
scan-161101-0011
portet sur Garonne, toujours au Lensbaby.
scan-161101-0014
Toulouse au 40-80mm
scan-161101-0015
Toulouse au 40-80mm
scan-161101-0016
Toulouse, au lensbaby 68mm
scan-161101-0018
Toulouse au 40-60, avec un petit soucis de fin de pellicule ?

scan-161101-0001 scan-161101-0012 scan-161101-0013

Impossible project duochrome red

Impossible project duochrome red

J’ai reçu un petit mail de Impossible Project, ceux qui ont repris les cartouche Polaroid pour essayer leur nouveau prototype de cartouche monochrome (appelé chez eux duochrome)… Ayant loupé leur dernier prototype, j’ai sauté sur l’occasion sur celui là.

IMGP6047

J’ai donc testé cette cartouche dans mon SX70.

IMGP6052 IMGP6057

Voici le résultat :

Essai de géométrie avec la déco de la maison…

Scan-160831-0014

Le chat de la maison :

Scan-160831-0015-2 Scan-160831-0015

Sur cette derniere image, je l’ai prise sans flash, avec l’appareil soux exposé au maximum, vu que j’ai mis du 600 isos (pellicule type 600), dans un appareil qui prend normalement du 160…

Et enfin, moi et mes instruments de musique, photo de moi à la mini vielle à roue par Thomas :

Scan-160831-0016-2 Scan-160831-0016-3 Scan-160831-0016 Scan-160831-0017

Eh oui, je joue de la flute, mais de la tin whisle (flute irlandaise)..

Au final, un rendu qui me plaît assez, bien contrasté comme je les aime, et des couleurs bien rouge (et difficile à bien reproduire au scanner). Cela ne va pas bien sur à toutes les photos, mais il y a vraiment moyen de s’amuser. Le rendu, qui pourrait s’appliquer autant à des scènes d’horreur qu’a des scène d’action ou de musique.

Je n’ai pas non plus vu de défauts sur les cartouches, en tout cas, pas de défaut autres que celles inhérentes aux cartouches Impossible : 8 papiers au lieu de 10, un rendu qui bave légèrement sur le coté et au scan, il faut faire attention : les photos attirent la poussière !

Les cartouches de ce type, comme les vertes et bleus où j’ai loupé le prototype ne sont pas encore commercialisée, je mettrais à jour cet article dés que ce sera le cas.

Beach volley, au k-x

Bon, comme beaucoup le savent, je n’aime pas jouer au sport avec quelque chose qui ressemble à une balle ou un ballon… Mais je me suis quand même entrainer à en prendre en photo. En effet, nous somme parti au lac d’Osoyoos vendredi, pour se baigne même si je ne suis resté que quelques minutes dans l’eau, elle etait vraiment froide…
Les autres ont décidé de faire un Beach Volley, j’en ai donc profité pour ameliorer ma technique de photo d’action. Mon k-x reglé sur Rafale, JPEG et suivi AF 5 point, avec le 55-300mm, j’ai fait quelques 1500 photos sur ma carte de 8 go… J’ai un taux de réussite pas mauvais au niveau des mise au point, mais un taux élévé de perte au niveaux des compo, car il est difficile d’avoir le regard du joueur et de suivre l’action en même temps. Voici donc ce que j’ai sorti :

De BEACH VOLLEY

De BEACH VOLLEY

De BEACH VOLLEY

De BEACH VOLLEY

De BEACH VOLLEY

De BEACH VOLLEY

De BEACH VOLLEY

De BEACH VOLLEY

De BEACH VOLLEY

De BEACH VOLLEY

De BEACH VOLLEY