La construction des yourtes

J’ai pu suivre, entre fevrier et avril differentes etapes de la construction des yourtes.

Matt et Wendy construisent en effet, chez eux, des yourtes, de façon la plus ecologique possible. On commence par la structure, en bois (Matt est un travailleur du saule et osier), il possède à cet effet une soleraie où les saules sont coupé quand ils sont à la bonne taille.

Matt recherche quels sont les saules à couper qui irait bien…

Maintenant que tout est coupé, plus qu’à tout charger…

Ensuite, il est temps de préparer le bois, on retire l’écorce et on ponce le bois, de façon à obtenir le bois le plus blanc possible. Le travail de « desecorçage » est long, mais pas désagréable.

Certaines tige de bois sont pliés pour faire la structure, ils sont donc mis dans un bac à vapeur et pliés (ici c’est un mini bac qui est pris en photo).

La structure est ensuite créée en assemblant ces différentes tiges.

Ensuite, on prépare la toile (je n’étais pas présent lors du découpage de cette toile, cette année, le travail à juste consisté à nettoyer et raccommoder les toiles. Ici, les toiles sont juste extérieures, mais pour vivre à l’année, dans certaines parties de la France, il vaut mieux ajouter une deuxième épaisseur à l’intérieur, de laine de mouton ou autre.

Ensuite, le montage proprement dit. On assemble le sol (les fondations sont là d’une année sur l’autre), on monte la structure en bas puis la structure du toit, et ensuite on met en place les toiles. Placer correctement la toile du bas est facile, celle du haut prend plus de temps, il faut être précis et l’emmener au bon endroit.

La yourte en « puzzle »

Il ne manque plus que la porte, et les meubles, et la yourte est prête pour y vivre.

Les meubles sont des meubles acheté en brocante, et rénové par des bénévoles, chacun selon son style (enfin, pour avoir une cohérence matt et wendy donnent ou pas leurs accord). et les salles de bain et Toilette sont à l’extérieur. Je vais peut être en créer une en kerterre, un article sera mis en place à ce moment là.

En attendant, vous êtes libre d’aller vous balader sur leur site internet, que j’ai aider à mettre en place. Pour être bénévole là bas, il suffit de les contacter via helpx.

Enfin, un reportage de mon coté n’est pas complet sans la petite visite virtuelle de la yourte :

Inside la cabushe

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire