Orientation à Montreal

Bon, avant de faire une petite analyse de ce qui m’est arrivé dans les dernières semaines, je vais parler un peu d’orientation à Montréal…
En effet, on m’a souvent dis qu’il etait difficile de s’orienter à Paris, je vais vous parler de Montréal et de la logique des rue, puisque j’ai eu quelques ennuis les jours précédents.
On va commencer par la base,, normalement ce n’est pas dur, les rue commence au numero 1, du sud au nord, et commence à 1 depuis la rue St Laurent si c’est Ouest ou Est pour les rue en longueur…
On vient maintenant à ce qui m’a posé probleme : déjà, il y a plein de passage souterrain, pratique pour ne pas passer dans le froid mais on galere pour savoir où on est…
2. quand il y a des gratte ciel, il y a des rue qui passe au millieu, et pour savoir dans quel grate ciel se trouve tel ou tel adresse, c’est fun aussi… Pour ma part, j’ai trouvé quelquefois par deduction, ce soir j’avais un rendez vous que je n’ai jamais trouvé…
Bon, e puis, le pire, c’est les rue speciale voiture, comme des autoroute… Eh, oui, les autoroutes passent en pleine ville et des entreprise se trouve sur les aires de repos.. Je devais avoir un entretien là bas aussi, autant dire que c’etait une catastrophe aussi… Le bus m’a bien deposé sur une voie de service, avec des numero impaires… Je me dis, bon les numero paires doivent etre en face et comme je tiens encore à la vie, je n’ai pas tenté de traverser les dix voies mais cherché désesprement un pont ou quelque chose comme ça… Au bout d’une bonne demi heure de marche rapide, je me retrouve enfin en face, à ce numero 9300, et impossible à trouver cette entreprise… Démoralisé, je rentre chez moi, et je verifie l’adresse, elle semblait se trouver au même endroit où j’etait, j’appelle la recruteuse qui etait faché contre moi de m’etre pas presenté… En fait, j’etait au niveau d’un echangeur d’autoroute, il y avait une deuxieme autoroute à traverser et il y avait un autre numero 9300…
Voilà, juste pour raconter les ave,ntures de l’orientation à Montreal, qui pour un pieton n’est pas toujours facile…

Laisser un commentaire